La Garnison

13 chemin de la Garnison
44700 ORVAULT

02 28 96 45 61

La Garnison

Origine de la propriété de la Garnison

La bâtisse date du début du XVII° siècle.

Cette propriété est issue du démembrement de la propriété de BELLETBAS qui appartenait au sieur Gratien d’ARRAGON. Elle a été vendue par son gendre à Maitre Guillaume LEMARIE.

Le logis a sans doute été construit entre 1616 et 1617, date présumée de son mariage. Il prend le titre de seigneur de la Garnison en 1616.

De 1618 à 1655, Guillaume LEMARIE est cité dans différent acte comme voulant récupérer le titre de fondateur de la chapelle Notre-Dame des Anges (lieux de pèlerinage) qui était sur le domaine mais sans arriver à ses fins (une histoire a rebondissement qui sera source d’un petit article plus tard).

Par dépit ou par dévotion, Guillaume LEMARIE fit édifier au fond de son jardin une petite chapelle dont il ne reste que quelques ruines ainsi qu’une représentation appelée plan d’élévation (réalisée pour le notaire arpenteur).


Plan d’élévation de la Chapelle de la Garnison Dessiné et peint par un François Bernard de la Montéguère couvreur de la paroisse.

Une propriété de la noblesse de robe

La famille LEMARIE va obtenir un titre de noblesse grâce à son rôle à la chambre des comptes de Bretagne (enregistre les dons, les transactions lots et ventes, les droits d’héritage pour le roi).

Quelques pistes sur la vie de cette famille : 

- Guillaume LEMARIE fut suspecté d’être protestant (période de guerre de religion de 1681-1686 après la révocation de l’Edit de Nantes et la fin de la tolérance envers les protestants). Cette suspicion pourrait expliquer le nom donné dans des document locaux (archives paroissiales) à l’escalier de granit permettant d’accéder à l’étage : « l’escalier des Dragons ».

Les dragons étaient à l’époque des soldats du roi qui étaient chargés de pousser à la conversion. Cela se faisait souvent via l’occupation du logis jusqu’ à l’obtention mais celle-ci (les Dragons de Louvois) 

- La famille LEMARIE est présente dans le château jusqu’en 1790 et ferait partie des nobles qui quittent la région avec la Révolution (à confirmer) 

- Les propriétaires suivants, et ce pour longtemps, semblent être la famille ROBERT, agriculteurs qui possédaient les fermes à côté (ils payent des impôts déjà en 1718 pour leur terre à la Garnison) mais la demeure est peu habitée. En 1850, les terrains sont peu à peu vendus dont celui de la chapelle des Anges.

Anecdote :  en 1900, le logis était en très mauvais état, le propriétaire, Mr Hardy aurait voulu le détruire. L’entrepreneur pour la démolition en demandant trop cher, il préféra vendre à des cultivateurs venus s’établir à Orvault. Heureusement pour nous ! 


Titre de noblesse de la famille LEMARIE et représentations de

Origine du nom du lieu-dit la Garnison

Plusieurs hypothèses sont en cours de vérification : 

- Des carrières ont été exploitées à proximité du bourg d’Orvault jusqu'en 1914. La plus importante est dite de la Grée, mais d'autres carrières extrayaient le granit d'Orvault entre la chapelle des Anges et le Doucet. Ce granit, célèbre, était appelée du nom de « grison » et ce depuis pratiquement le XV° siècle. 

Grison => Garnison, évolution sémantique possible ? L’escalier des dragons est sans doute fait de ce granit. 

- Une autre hypothèse, la plus simple et la plus logique est liée à la guerre entre la duchesse Anne de Bretagne couronnée à Rennes en 1489 et le royaume de France qui veut par le mariage récupérer le Finistère, stratégique pour le jeune royaume de France. Pendant l’année 1490, les besoins de l'armée qui occupent le pays nantais contraignent les paroissiens d’Orvault à ravitailler des soldats français, puis Espagnols. Or le lieu-dit la Garnison est plusieurs fois noté comme étant un « mamelon » dominant le territoire. Si l’on observe les relevés topographiques, le domaine se situe autour de 67,5 mètres et donc peut effectivement être considéré comme un lieu stratégique pour une armée en pause ravitaillement. De plus il est indiqué dans plusieurs documents, la présence d’un étang (réquisitionné en 1793) toujours très utile pour les chevaux mais aujourd’hui disparu par comblement.

L'origine du nom de Garnison peut donc être liée au contexte de la guerre entre le duché de Bretagne et la France. Que ce lieu plus haut et dominant Orvault et la Vallée du Cens, ait vu des soldats espagnols, français ou anglais, prendre garnison avant d’attaquer Nantes, est plausible (entre 1488 et 1491).

 

Merci à Isabelle Houel pour les recherches effectuées.

Sources : 
- Archives départementales antérieures à 1790. Loire-Inférieure. Archives civiles
- Bulletin de la Société archéologique de Nantes et du département de la Loire-inférieure
- BNF pour avant 1790 
- Revue archéologique de L’ouest 
- Geneanet